Soirée du CRPMS #1

Tuer le mort. Le désir révolutionnaire

Conférence-débat avec Paul-Laurent Assoun

Le 14 juin dernier se tenait la soirée du CRPMS consacrée à l’œuvre de Paul-Laurent Assoun, « Tuer le mort. Le désir révolutionnaire », en présence de Fethi Benslama, Laurie Laufer et Alain Vanier.

En octobre 1793, les tombeaux de la Basilique de Saint-Denis sont profanés et les corps des rois inhumés en ce lieu depuis quinze cents ans sont extraits, dissous et jetés pêle-mêle dans la fosse de l’Histoire. Acte hors norme, unique en son genre, légalement exécuté au nom de l’État révolutionnaire, de la Terreur instituée. Violence symbolique qui s’éclaire, en sa logique inconsciente, de la fonction freudienne du corps totémique et du « tabou du chef ». Objet paradigmatique de l’anthropologie psychanalytique du politique, qui interroge la haine pure, la passion de la ruine et la structure du désir révolutionnaire. Quand, au nom du Bien politique, s’ouvrent les vannes de la pulsion de mort au cœur du collectif. L’enjeu de l’évènement, le corps de la Souveraineté, n’est rien moins que l’entrée cataclysmique du sujet dans la modernité politique et sa post histoire, ce qui en fait l’actualité chronique.

Plus d’informations sur le livre de Paul-Laurent Assoun : ici

 

Publicités